Quel jardinier n’a pas un jour rêvé de pouvoir s’adonner à sa passion du potager de janvier à décembre ? Quel jardinier n’a un jour rêvé de récoltes abondantes lui assurant une autonomie en légumes ? Il est en effet particulièrement frustrant d’être constamment dépendant de la météo et des températures. Et si cela était possible… grâce à la serre de jardin ? On vous en dit sur les avantages de ces équipements qui deviendra rapidement indispensable, mais également comment vous y prendre.

Quand l’effet de serre a du bon

La principale contrainte du potager et le calendrier. En effet, au fil des saisons, les conditions sont plus au moins propices à la germination des graines, à la mise en terre des plants, à leur croissance ou l’apparition et au développement des fruits. Le principal avantage de la serre est qu’il crée une sorte de bulle permettant de bénéficier, avant et après la période de culture habituelle, de conditions favorables au développement des plantes du potager. Doucement réchauffer par les premiers rayons du soleil de l’été ou les derniers rayons de l’automne, les légumes peuvent anticiper ou prolonger leur croissance. Vous pourrez ainsi avec des récoltes plus précoces, mais aussi plus tardives.

La serre de jardin joue également protecteur face aux intempéries ou aux agressions des animaux du jardin. Il est plus que désolant de voir ses cultures ravagées par la grêle ou dévorées par les limaces, les rongeurs et les oiseaux. La serre limite les attaques de ces derniers, permettant par ailleurs de s’affranchir des répulsifs et autres produits trop longtemps utilisés au potager.

Entre la création de conditions de croissance idéales, des cultures plus précoces et plus tardives, mais aussi protégées, vous profiterez donc d’un meilleur rendement au potager ainsi de fruits et légumes de meilleure qualité.

Quels légumes peut-on cultiver sous serre ?

Le choix est finalement très vaste si vous souhaitez faire une sélection des plantes potagères que vous pourrez installer sous votre serre de jardin. Et si la saison des cultures est rallongée en amont comme en aval, il faut néanmoins tenir compte des cycles et des besoins de chaque plante.

  • Dès la fin de l’hiver, on pourra ainsi planter les premières carottes, les salades, les navets, les choux-fleurs ou encore les radis.
  • Au tournant de l’hiver et du printemps, vous pourrez semer vos courgettes.
  • Avril sera le mois idéal pour repiquer vos tomates sous serre
  • Avec l’arrivée du printemps, vous pourrez multiplier les semis : concombre, haricots verts et déjà récolter vos premières courgettes, fraises et salades.
  • Juin sera l’occasion de récolter vos premiers concombres, vos premières carottes et vos premières tomates.
  • En juillet et août, vous entamerez les semis des légumes d’hiver tels que les choux, les betteraves ou les navets, et continuerez à récolter vos fruits et légumes d’été.
  • Dès la fin de l’été, vous pourrez repiquer vos cultures d’hiver.
  • Vous profiterez durant l’automne des dernières récoltes prolongées (tomates, courgettes, poivrons…) et continuez vos semis de salades hivernales.
  • Les jours se faisant plus courts, vous prendrez soin de vos cultures d’hiver repiquez précédemment et assurerez l’entretien du sol et de votre serre.

Quelques erreurs à éviter

Si la culture sous serre de jardin a de nombreux atouts, certaines erreurs bêtes peuvent être fatales à vos cultures et ruiner vos récoltes :

  • La création d’un écosystème a en effet ses limites, en particulier à l’occasion des grosses chaleurs. Il est donc important de laisser circuler l’air.
  • Au-delà de l’effet bénéfique pour les plants de l’effet de serre créé, les conditions sont également idéales pour le développement de certaines maladies. Il est donc important de surveiller vos cultures, de nettoyer ou supprimer les plants abîmés, de conserver suffisamment d’espace entre les plantes pour éviter la propagation de maladie.
  • Avec un environnement en partie clôt, la pollinisation sera peut-être problématique. Il vous faudra donc probablement assurer cela à la main.

Vous souhaitez vous lancer dans la culture sous serre ? N’hésitez pas à demander conseil en jardinerie ou auprès de votre pépiniériste afin de choisir le modèle adapté à votre jardin et à vos besoins, mais également pour adopter les bons gestes de la culture potagère sous serre.