• La Permaculture au jardin mois par mois
  • L'encyclo Rustica du jardin en geste par geste
  • Le Petit Larousse du jardin facile

Le jardin biologique est idéal pour ceux qui veulent cultiver leurs propres produits sans utiliser de pesticides et de produits chimiques capables d’altérer non seulement la qualité des aliments, mais aussi l’écosystème environnant. En ce qui concerne le jardin biologique, il est important d’essayer de comprendre quels sont les meilleurs types de fertilisation naturelle pour prévenir les maladies fongiques et les attaques d’insectes.

Pour entreprendre une agriculture naturelle, comme cela s’est produit dans le passé, vous pouvez suivre divers conseils. Continuez à lire pour en savoir plus sur la création d’un jardin bio!

Terrain et endroit approprié

Tout d’abord, un potager biologique a besoin d’un terrain et d’un lieu appropriés pouvant inclure sa propre propriété, s’il s’agit d’une culture domestique, ou d’une zone facilement accessible et clôturée dans le cas d’une culture dédiée au commerce. Ceux qui possèdent un jardin simple peuvent utiliser l’espace disponible pour le transformer en un véritable jardin bio.

En premier lieu, vous devrez travailler la terre et assurer sa fertilisation, par l’achat de produits spécifiques à formulation naturelle . En l’absence d’un grand espace disponible, vous pouvez prévoir la culture de légumes et de légumes même dans des pots, qui peuvent être facilement placés même à l’intérieur de votre terrasse.

Connaissances et dimensions de base

Créer un jardin biologique nécessite des connaissances particulières du point de vue du type de sol, de sa taille, des graines et des périodes les plus propices à la plantation. Il est donc important de rechercher tout le matériel didactique pour les débutants, en optant pour la création d’un petit potager qui pourra ensuite être agrandi sur la base de l’apprentissage de ses connaissances.

Le compostage

Le potager bio, créé à partir de la terre ou de votre propre jardin, nécessite la nécessité d’un espace dédié au compostage, grâce auquel il est possible d’obtenir un engrais naturel en exploitant les déchets organiques. Pour les cultures en terrasse bio, il est recommandé d’utiliser les produits dédiés à la fertilisation organique disponibles sur le marché.

L’herbe et le feuillage peuvent également être ajoutés au compost , de cette manière le sol peut être enrichi et nourri de manière complètement naturelle et donc 100% biologique.

Semence et période de semis

Une culture biologique nécessite des semences strictement biologiques qui doivent être choisies avec soin, en fonction des connaissances acquises, tant en ce qui concerne leur semis, tant en ce qui concerne la meilleure période, l’irrigation nécessaire, le moment de la croissance, tout exposition au soleil ou ombrage requis.

Le meilleur conseil est de toujours utiliser des produits en accord avec la saison dans laquelle vous vous trouvez et le sol est préparé. Les semences biologiques peuvent être achetées sans difficulté dans les pépinières de toute la région. Avec le développement de leur expérience, il sera également possible de prévoir leur propre production de semences pour un échange direct avec d’autres agriculteurs ou passionnés.

Irrigation et transplantations

Une fois placées dans le sol (ou dans le pot), les graines doivent être irriguées régulièrement, en fonction des différents besoins de l’espèce, mais il est également essentiel de connaître la période exacte à laquelle transplanter des pots au sol. Dans certains cas, il est utile d’utiliser un système d’irrigation, en particulier dans le cas de grands espaces. Dans ce cas, l’eau doit être dirigée vers le sol, loin des racines et des feuilles des semis.

Afin d’éviter la croissance des mauvaises herbes à l’intérieur du jardin biologique, il est possible de recourir à la technique du paillage, en carrelant le chemin ou en utilisant une feuille qui peut être façonnée selon le tracé de la culture.

Remèdes naturels contre les parasites

Les parasites peuvent être éloignés de votre jardin biologique grâce à quelques remèdes naturels simples , notamment en plaçant des têtes d’ail entre une plante et une autre pour éloigner les insectes et les parasites qui risquent de nuire à votre culture. Alternativement, vous pouvez également compter sur des produits à formulation naturelle mis sur le marché.