Afin d’opter pour le VAE adapté à votre profil utilisateur. Vous devez connaître le mode d’assistance qui vous convient. Que choisir entre assistance directe et proportionnée ? Focus !

Quel mode d’assistance électrique choisir pour un VAE ?

Le marché du vélo électrique connaît actuellement une croissance exponentielle. Les constructeurs rivalisent d’ingéniosité afin de mettre sur le marché les meilleures gammes de vélo électrique. Parmi ces modèles, il y a principalement les VAE (Vélo à assistance électrique). Ces derniers sont convoités par différents profils d’utilisateurs. Pour choisir un VAE, voici les options qui s’offrent à vous.

L’assistance électrique directe ou non proportionnée

Giant est le leader mondial du vélo et des équipements cyclistes

Ce mode d’assistance électrique est le plus utilisé. Il fonctionne grâce à un capteur de pédalage magnétique principalement connu sous le terme de capteur de rotation. Ce dernier a pour rôle de mettre en marche une assistance à puissance continue. Le système fonctionne grâce aux aimants fixés au pédalier et qui, quand le vélo roule, passent en permanence devant le capteur fixé sur le cadre. Le déclenchement de l’assistance directe se produit de manière rapide, juste après ½ ou ¼ de tour de pédale.

La puissance délivrée par le moteur peut certes être légèrement impactée par la vitesse de pédalage. Toutefois, cela n’altère en rien le rendement moteur. Seul un système de modes d’assistance peut permettre de réguler celui-ci. Il facilite le choix du niveau de puissance maximal produit par le moteur. L’utilisateur pourra notamment opter pour 3 modes au minimum : Éco, Normal et Fort. Notez que si vous choisissez un modèle de vélo électrique giant possédant un moteur SyncDrive, vous bénéficierez de 5 modes d’assistance, dont un mode puissant : le mode sport. L’atout de ce type d’assistance directe, c’est qu’il jouit d’une régularité et d’un confort extrêmes. Si vous cherchez à faire des économies, c’est le meilleur système possible. Vous pourrez vous en procurer à moins de 2 000 €.

Les avantages et inconvénients de l’assistance directe

Le mode d’assistance directe pour VAE intègre de nombreux avantages. L’option directe ou non proportionnée se distingue par son homogénéité, sa simplicité ainsi que sa robustesse. À cela s’ajoute le fait qu’il ne présente aucune difficulté à être entretenu pour une utilisation durable. Avec ce dispositif installé sur votre VAE, 100 % de l’énergie nécessaire pour la conduite peut être fournie par le moteur. Vous pourrez juste vous contenter de faire un pédalage symbolique. L’utilisation de ce mode d’assistance électrique pour VAE offre aussi une réelle « sensation cyclomoteur ».

À côté de ces grands atouts, l’assistance directe ou non proportionnée présente quelques limites importantes. Il y a tout d’abord le retard au démarrage. Pour les vélos électriques sous assistance directe les plus performants, ce retard est de 1/8e de tour de pédalier. Quant aux vélos avec seulement 6 aimants, ce retard peut aller jusqu’à 1 tour. Si vous devez faire des démarrages en côte, cela pourrait s’avérer être un véritable handicap. Parmi les limites de l’assistance directe, il y a aussi la puissance plus ou moins délivrée de manière progressive. Dans ce cas et en fonction du relief et du vent, l’utilisateur est obligé de changer le niveau d’assistance pour compenser ce problème.

L’assistance électrique proportionnée

Ce second mode d’assistance électrique pour VAE se retrouve souvent sur les modèles de deux-roues les plus hauts de gamme. Il fonctionne grâce à un capteur de couple. L’impact de ce type de capteur est d’activer le démarrage de l’assistance. Cela s’opère alors de manière instantanée juste après une simple pression sur la pédale. Par la suite, l’intensité de l’assistance peut être modifiée à tout moment grâce au niveau de pression apporté. Ainsi, tout le rendement moteur sera totalement contrôlé.

Ce sont les capteurs qui fournissent l’assistance électrique et qui mesurent aussi la pression développée sur les pédales. Généralement, ces puces sont positionnées sur l’axe du pédalier. Avec ce système, il y a une proportionnalité entre l’assistance du moteur et l’effort produit. L’atout principal de cette assistance progressive est qu’elle jouit d’une grande réactivité. Par rapport à l’assistance directe, celle électrique proportionnée constitue une version évoluée et haut de gamme.

Les avantages et inconvénients de l’assistance proportionnée

Tout comme l’assistance directe, l’assistance proportionnée offre une bonne palette d’avantages. Non seulement il met en jeu un démarrage automatique, mais aussi l’activation du moteur s’opère uniquement si un effort est détecté. Ainsi, cela permet une économie importante de la batterie. En optant pour une assistance proportionnée pour votre VAE, vous serez maître de la vitesse du vélo. Ceci représente un atout considérable, surtout quand vous réalisez une distance « promenade » à votre rythme. Ce système offre aussi une « sensation vélo » optimale.

À retenir

À côté de ces divers avantages, l’une des principales limites de l’assistance proportionnée, c’est qu’elle coûte très cher, plus que le système à assistance directe. À cela s’ajoute le minimum d’effort à fournir obligatoirement pour profiter du bon fonctionnement de votre vélo électrique. Il faut également signaler le fait que l’assistance varie sur un tour de pédalier. En effet, si le cycliste fournit un effort faible quand la pédale est à la verticale, il devra par contre déployer un effort beaucoup plus important si la pédale se situe à l’horizontale. L’assistance du moteur étant proportionnelle à l’effort relevé, elle aura alors tendance à varier.